Interview d’Hélène et Jean-François Bernollin, Club des Pins, à Aubagne

Avr 18 • Interviews de propriétaires • 3801 Vues • Aucun commentaire sur Interview d’Hélène et Jean-François Bernollin, Club des Pins, à Aubagne

Hélène et Jean-François Bernollin, propriétaires des chambres d’hôtes «Club des Pins» à Aubagne, ont eu la gentillesse de répondre aux questions de chambresdhotes-conseils.

Etablissement:

CLUB DES PINS

855 chemin de la Croix du Garlaban

13400 Aubagne

Tel: + 33 (0)4 42 03 71 98

Email: jf.bernollin@sfr.fr

Site Web: www.anerphi.com

Interview de chambresdhotes-conseils (chc):

Chc: A quelle date avez-vous ouvert votre maison?

Club des Pins: Avril 2006

Chc: Quelques mots sur votre maison…

Club des Pins: Grande villa de plain pied, sur terrain de 7000 m2. Nous offrons trois chambres d’hôtes donnant sur les terrasses et la piscine de 100 m2. Vue panoramique dominant la vallée de l’Huveaune, sans vis-à-vis. Les sentiers de randonnée, bien connus grâce à Marcel Pagnol, sont proches et certains à partir de la maison même. Marseille, Aix-en-Provence, Cassis et ses calanques sont à 20 mn de voiture. Calme absolu assuré.

Chc: Qu’est-ce qui vous a poussé à ouvrir votre propre Bed & Breakfast?

Club des Pins:

  • Les relations humaines
  • L’aspect financier
  • Départ de vos enfants
  • Le goût du partage et de l’hospitalité

Chc: Combien disposez-vous de chambre?

Club des Pins: 3

Chc: Exercez-vous cette à activité…?

Club des Pins: A plein-temps

Chc: Quelles sont les qualités indispensables du propriétaire pour réussir cette aventure?

Club des Pins: A notre avis, pour réussir, il faut d’abord aimer le contact, la diversité des nationalités et des métiers que les chambres d’hôtes permettent de connaitre. Cela suppose aussi un accueil chaleureux qui n’est efficace que s’il est sincère. La pratique de langues étrangères est quelques fois bien utile mais pas forcément indispensable.

Chc: Quelle est la partie de votre métier que vous aimez le plus?

Club des Pins: Les conversations à l’heure du petit-déjeuners qui permettent de connaitre la vie familiale et professionnelle des personnes et parfois de lier des liens amicaux avec nos hôtes. Nous ne faisons pas table d’hôtes, mais à la demande, il nous arrive d’organiser des repas qui sont toujours agréables.

Chc: Quelle est la partie de votre métier que vous aimez le moins?

Club des Pins: Il nous est arrivé de recevoir des personnes qui ne se comportaient pas comme la clientèle habituelle et à qui il faut apprendre à vivre en petite communauté. Mais cela s’est produit deux ou trois fois depuis 2006.

Chc: Pour faire connaître votre hébergement, vous faites plutôt confiance à:

Club des Pins:

  • Office du tourisme
  • Notre site Internet
  • Les plates-formes de e-tourisme, guides et annuaires en ligne

Chc: Sur une échelle de 1 à 5, diriez-vous qu’un site Internet est indispensable pour promouvoir ses chambres?

Club des Pins: 5

Chc: Est-il indispensable de parler anglais pour ouvrir une maison d’hôtes?

Club des Pins: Non

Chc: Quels conseils donneriez-vous à un créateur de chambres d’hôtes?

Club des Pins: De ne pas se lancer dans cette expérience uniquement pour des motifs financiers. Si tel est le cas, les visiteurs le sentent très vite. Au contraire, si l’on aime recevoir chez soi, cela est très vite perçu par les visiteurs.

Je remercie une nouvelle fois Hélène et Jean-François Bernollin, propriétaires des chambres d’hôtes «Club des Pins» à Aubagne, d’avoir consacré du temps à répondre à mes questions et d’avoir partagé leur expérience pour aider d’autres propriétaires ou porteurs de projet. Pour les voyageurs, profitez de cette maison d’hôtes pour découvrir cette belle région de France.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »